Accueil Billets d'opinion Vous avez dit opium du peuple ?

Vous avez dit opium du peuple ?

Par Sébastien Hervé
religion piqure

On nous martèle tous les jours nos devoirs de respecter toutes les communautés religieuses . Un concept très édulcoré sur le papier. On constate malgré tout que c’est très différent en pratique. Les prophètes, les mentors, les fidèles de ce que j’ai appelé la triplette religieuse générique (Judaisme, Islam et Christianisme) ont toujours un contrôle trop important sur le territoire mental et idéologique de leurs “groupies”.  Les orateurs des “prétendues” grandes religions de ce siècle devraient revoir certains de leurs préceptes. Sans ça, aucune paix réelle n’est possible.

Si un musulman renie sa religion, les conséquences peuvent parfois être dramatiques. En effet, l’apostasie existe bel et bien. Elle est parfois atrocement réprimée en “Islamie”. Dans certains cas, la peine de mort n’est plus un simple mythe. Oui, respecter les croyances de chacun est un devoir. Mais ceux qui ont décidé de ne pas se positionner et de rester en retrait ont droit à la même considération.  

Parlons maintenant du Christianisme : si j’en parle un peu moins, c’est parce que son pouvoir de nuisance s’est amoindri dans l’Europe d’ aujourd’hui. Cette religion avait pourtant un pouvoir destructeur massif jusqu’à la fin de la renaissance. Malgré tout cela, la chrétienté divise même encore dans sa propre communauté. Rappelons les heurts entre catholiques et protestants durant le conflit nord-Irlandais. Un conflit qui a démarré dans la seconde moitié des années 60 et a perduré pendant plus de trente ans. Parlons également de l’importance du protestantisme aux Etats-Unis. Nul besoin de rappeler ce qu’il est inscrit sur le “célèbre” billet vert. L’oncle Sam sert de zone test en ce qui concerne l’aliénation qu’un individu peut avoir dans son rapport avec sa religion. Je n’oublie pas de mentionner cette incapacité qu’ont les “maîtres du mondes” à séparer leurs institutions de leurs croyances. Lors de l’investiture d’un nouveau président, ce dernier doit prêter serment sur la bible.  Pourtant, et c’est paradoxal, il existe bien une loi de séparation des églises et de l’état outre-atlantique. C’est même un régime de séparation stricte qui prévaut là bas.

Quant-au Judaïsme, il est déjà assez embourbé par le sionisme, sa gangrène principale qui fait des dégâts au moins comparables aux deux autres religions précédemment citées. Quid également des ultraorthodoxes en Israël ?

Je n’ai effectivement pas mentionné le Bouddhisme. Non pas que je veuille le protéger de mon jugement (peut-être hâtif) pour certains. Il y’a une raison à tout cela : le Bouddhisme s’apparente plus à une philosophie de vie qu’à une religion selon moi. Son aspect “médical (par le biais de la méditation et autres pratiques), la rend difficile à cerner. Mais comme toute pratique, elle peut, dans certains pays, être instrumentalisée par la masse et connaitre parfois les mêmes dérives que celles que connaissent les “grandes” religions. L’exemple de ce qui s’est passé (et peut-être ce qui se passe encore) en Birmanie illustre bien cet état de fait.

Religions

On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde… J’avais oublié.

Il est triste de voir que, même en 2019, les croyances de certains en sont encore au temps du moyen âge, des hérétiques et du bûcher. Il est important de rappeler une chose : il y’a une différence entre christianophobie, islamophobie, Judéophobie et la critique constructive des failles de ces dernières. Peu importe nos croyances, le libre choix et la libre pratique de ces dernières ne devraient pas être soumises à un quelconque jugement ou à des expéditions punitives. Or, en analysant notre société, ce n’est pas le cas. Bien sûr, je ne doute pas qu’il y’ait des valeurs respectables dans chaque bible, chaque Coran, chaque Torah. Mais, il est temps que les adorateurs de ces livres saints apprennent à garder pour eux les préceptes qu’ils peuvent assimiler grâce à ces ouvrages.

Depuis la nuit des temps, on impose à notre humanité  les conversions forcées, les baptêmes a peine sortis du berceau et j’en passe… On n’oublie pas les punitions infligées à ceux qui veulent sortir de cette manipulation mentale.  Qu’on se le dise : quand la non-croyance n’est pas respectée, quand elle est blâmée à ce point partout dans le monde, il y’a des conséquences visibles. Il est temps que les fidèles de ces supposées “grandes religions” les comprennent et arrêtent de jouer les victimes éternelles de l’antisémitisme, une bonne fois pour toutes.

 

Sources:

http://www.20minutes.fr/monde/1377137-20140516-condamnee-mort-apostasie-quoi-correspond-crime

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/et-si-la-religion-etait-162060

https://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-religion/3-une-separation-assouplie-des-eglises-et-de-l-etat/

https://www.lepoint.fr/monde/pourquoi-la-birmanie-tue-ses-musulmans-29-03-2013-1647348_24.php

https://www.liberation.fr/societe/2012/01/13/le-judaisme-a-la-derive_787926

 

Lien de la deuxième illustration : http://projetfrance2012.canalblog.com/albums/humour_islam_2/photos/109372019-captur11.html

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire